•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Vivement le retour, ICI Première
Vivement le retour, ICI Première
Rattrapage du lundi 3 mai 2021

Chronique jardinage :  les vivaces à floraison hâtive

Chronique jardinage :  les vivaces à floraison hâtive

Publié le 4 mai 2021
Mélanie Grégoire, des Serres St-Élie.
Mélanie Grégoire, des Serres St-ÉliePHOTO : Radio-Canada

Vous connaissez les belles du printemps? Mélanie Grégoire, des Serres Ste-Élie, nous présente les fleurs du printemps qui ont une coloration plus pâle, plus douce que les fleurs estivales.

Les belles du printemps sont en majorité des vivaces à floraison très hâtive, et sont presque toutes des plantes alpines, c’est-à- dire des plantes rampantes qui se couvrent au printemps de petites fleurs. Souvent utilisées dans les rocailles, ce sont des plantes qui poussent facilement à condition que le sol soit bien drainé.

Les coups de cœur de Mélanie :

Tiarella : Elle offre des coloris roses, en plus de ne pas être envahissante. Une magnifique plante bien rustique, qui se couvre de fleurs en mai, et dont la floraison peut se poursuivre jusqu’en juin.

Hellébore : En Europe, on l’appelle la fleur de Noël, car elle fleurit l’hiver. Ici, c’est au printemps qu’elle montre ses couleurs. Elle fait partie de la famille des renoncules, avec de magnifiques courbes vers le bas. C’est une fleur coup de coeur pour bien des gens.

Aster alpin Goliath : Les asters sont connus pour leur floraison automnale, mais une d’entre elles offre de magnifiques fleurs bleues au cœur jaune au printemps. Il s'agit de belles plantes de rocaille, qui demandent un milieu sec.

Anémone pulsatille : Une vivace avec de magnifiques fleurs bleu pâle au printemps, sur un feuillage poilu. Elle pousse en touffe et sa floraison est généreuse.

Bergénie : Plante amie des abeilles, la bergénie a des feuilles persistantes en forme de cœur. Il ne faut jamais couper le feuillage, parce qu'elles restent bien vivantes, même en hiver lorsqu'elles se colorent de rouge. À planter près de roches ou de pierres pour une floraison encore plus hâtive.

Du côté des arbustes :

Amélanchier: Les amélanchiers, arbres ou arbustes à grand déploiement indigène au Québec, commenceront leur floraison dans les prochains jours. Sa floraison blanche au printemps est spectaculaire, mais de courte durée. L’été, il se remplit de fleurs comestibles dont les oiseaux raffolent, et à l'automne, le feuillage prend des teintes d’orangé. Il a également une croissance très rapide.

Cognassier : Les « coings » sont présentement en fleurs! Arbuste bas et rampant, qui produit les coings, un fruit très populaire en Europe pour les confitures. Les fleurs, de la famille des rosacées, sont magnifiques. À planter dans un endroit à l’abri des vents d’hiver pour éviter que les boutons floraux gèlent.