•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Chronique éducation :  les mathématiques et la connaissance des nombres

L'animatrice de Vivement le retour, Laurie Dufresne
Rattrapage du mercredi 26 janvier 2022

Chronique éducation :  les mathématiques et la connaissance des nombres

Apprendre les mathématiques dès le berceau

Un livre pour enfant.
Les livres dans les trousses de «Petites plumes» peuvent entre autres permettre aux enfants d'apprendre à compter en anglais, en français et en cri.PHOTO : Radio-Canada / Gabrielle Paul
L'animatrice de Vivement le retour, Laurie Dufresne
Vivement le retourPublié le 26 janvier 2022

Pour de nombreux enfants, l'apprentissage et la compréhension des mathématiques demeurent une épreuve et une source de stress. Il est toutefois possible de renforcer les habiletés mathématiques à l'enfance.

La connaissance des nombres est un moyen efficace de prévenir les difficultés inhérentes aux mathématiques selon Gabrielle Garon-Carrier, psychoéducatrice à l'Université de Sherbrooke. Elle avance que de renforcer les habiletés prémathématiques dès l'enfance, comme la connaissance des nombres, est une façon d'aider les enfants.

La connaissance des nombres, c'est lorsque l'enfant commence à compter, à saisir les notions de plus petit que, de plus grand que, et l'ordre des chiffres leur valeur relative. Les études démontrent que plus les enfants ont une bonne connaissance des nombres à l'âge préscolaire, plus ils auront de bonnes habiletés en mathématiques au primaire et au secondaire.

« Les nourrissons auraient des habiletés numériques innées. »

— Une citation de  Gabrielle Garon-Carrier, psychoéducatrice à l'Université de Sherbrooke

Selon Gabrielle Garon-Carrier, la connaissance des nombres se développe dès les premières années de vie de l'enfant, et ce, avant même de savoir parler. Ces perceptions intuitives des nombres permettent aux nourrissons de se représenter des quantités d'objets approximatives basées sur des observations.

La connaissance un peu plus poussée des nombres se développe à peu près simultanément avec le développement du langage. C'est ainsi que l'enfant acquiert une pensée symbolique par rapport aux nombres. En prononçant par exemple le chiffre quatre, il se fait une image de la valeur du chiffre en question.