•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le retour des tables collectives dans les restaurants

Tout un samedi, ICI Première.
Audio fil du samedi 3 mars 2018

Le retour des tables collectives dans les restaurants

Les tables collectives dans les restaurants, une idée qui fait son bout de chemin

Des gens mangent, discutent et rient autour d'une table remplie de plats et de verres.
Des convives discutent à table autour d'un repas.PHOTO : getty images/istockphoto
Tout un samedi, ICI Première.
Tout un samediPublié le 3 mars 2018

Nouvelle mode ou retour aux sources? L'idée d'attabler ensemble des étrangers gagne en popularité dans certains établissements.

Marc Brunet, instructeur à l'Institut culinaire du Canada à Charlottetown, voit généralement d'un bon oeil le retour des grandes tables collectives, ou communes, dans les restaurants.

Assis à une même table, les convives peuvent partager leurs impressions sur leur repas, faire des recommandations à leurs voisins et rencontrer de nouvelles personnes.

« On a remarqué qu'il y a de plus en plus de gens qui voyagent seuls. Il y a des gens qui sont seuls et qui veulent être seuls à leur table [...] mais il y a des gens qui veulent socialiser. »

— Une citation de  Marc Brunet

L'idée ne serait cependant pas née d'hier. Au 16e siècle, par exemple, les auberges n'offraient que des tables communes. Il y a par la suite eu une révolution dans le monde culinaire à partir du 18e siècle, portée entre autres par les célèbres chefs Marie-Antoine Carême et Georges Auguste Escoffier. C'est ce dernier qui a popularisé l'idée des tables individuelles, qui est maintenant devenue répandue un peu partout dans le monde occidental.

Les tables collectives permettent de socialiser, d'échanger avec des gens de partout et de se sentir moins seul, mais elles ont aussi leurs bémols, notamment le bruit et la perte d'intimité.

Une solution de rechange intéressante, selon Marc Brunet, est le modèle des salles privées converties en tables communes, ce qui est très courant en Chine par exemple. La salle à manger ouverte y est moins présente.