•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Simon Jolin-Barrette : Campagne électorale

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 22 sept. 2022 : Champignon mortel, et chiens dans le métro

Entrevue avec Simon Jolin-Barrette : Campagne électorale

Protection du français : il faut « laisser vivre » la loi 96, dit Simon Jolin-Barrette

Portrait de Simon Jolin-Barrette debout, devant des drapeaux du Québec.
Simon Jolin-Barrette, le père de la loi 96 et ministre sortant responsable de la Langue françaisePHOTO : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 22 septembre 2022

La langue française fait partie d'un des cinq grands thèmes qui seront abordés lors du deuxième débat des chefs, présenté par Radio-Canada. L'adoption, le 1erjuin dernier, de la loi 96 sur la langue française par la Coalition avenir Québec a suscité différentes réactions chez les partis d'opposition. Certains trouvaient qu'elle allait trop loin, et d'autres, pas assez, pour protéger la langue commune au Québec. En entrevue à Tout un matin, Simon Jolin-Barrette, ministre sortant responsable de la Langue française, argue qu'il faut « laisser vivre » la loi afin de voir qu'elle est suffisamment « costaude » pour freiner le déclin du français dans la province.

Le candidat caquiste dans la circonscription de Borduas est d’avis que sa réforme de la loi 101 saura amener une relance linguistique du français avec le temps. Durant l’entrevue, il défend aussi plus largement le bilan de sa formation politique, notamment en ce qui concerne l’éducation. Il rappelle également les mesures du « bouclier anti-inflation » proposées par la CAQ dans un éventuel prochain mandat.