•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Ken Monteith : Bilan de la Conférence internationale sur le sida

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 2 août 2022 : La discrimination liée au VIH, et le voyage de Nancy Pelosi à Taïwan

Entrevue avec Ken Monteith : Bilan de la Conférence internationale sur le sida

Sida : « Il faut arrêter la discrimination envers les personnes atteintes du VIH »

Un homme tient un ruban rouge, le symbole de la lutte contre le sida, du bout de ses doigts.
Ken Monteith se dit heureux que l'annonce du gouvernement fédéral reconnaisse le rôle incontournable des organismes communautaires pour rejoindre les personnes les plus marginalisées. PHOTO : iStock
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 2 août 2022

Le directeur général de la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-sida) et membre du comité organisateur de la Conférence internationale sur le sida, Ken Monteith, affirme que la discrimination envers les personnes atteintes du VIH/sida est encore bien présente. Même s'il y a eu de grandes avancées médicales, il y a, selon lui, « plein de choses non réglées » autour de la maladie.

« Il y a de la discrimination dans le travail, pour la livraison de services comme dans la santé, il y a des problèmes du côté des assurances. »

— Une citation de  Ken Monteith

Les infections ont connu une augmentation non négligeable en raison de la pandémie de COVID-19, déplore Ken Monteith. De nombreux services ont été coupés.

Le fonds de 18 millions de dollars annoncé par le gouvernement fédéral pour améliorer l’accès à des autotests est bien reçu par le directeur général de la COCQ-sida.

Ken Monteith se penche sur les différentes étapes à franchir si le Canada souhaite atteindre sa cible d’éradiquer le VIH/sida d’ici 2030.