•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Agriculture : l’UPA demande plus d’aide de la part du gouvernement

Plan coupé de l'arrière d'une machine agricole épandant du fumier dans un champ.
Martin Caron précise que la pénurie de main-d'œuvre actuelle n'aide pas et ajoute un stress supplémentaire sur les producteurs agricoles.PHOTO : getty images/istockphoto / DEBOVE SOPHIE
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 25 juillet 2022

La production des aliments coûte de plus en plus cher, ce qui réduit la marge de profits des agriculteurs, selon le président-directeur général de l'Union des producteurs agricoles du Québec (UPA), Martin Caron. Considérant le prix des engrais, des produits maraîchers, du diesel ou encore des emballages plastiques qui dépendent du prix du pétrole, la hausse des coûts n'est pas négligeable, d'après le PDG.

L'augmentation du prix des engrais est notamment liée au conflit en Ukraine.

« Ça a un impact majeur. L’engrais azoté, par exemple, vient entre autres de Russie [...] et le prix des engrais a augmenté de 35 %. »

— Une citation de  Martin Caron

Martin Caron souligne aussi à quel point les changements climatiques forcent les agriculteurs à s'adapter et que plus d’aide est nécessaire également sur ce plan.