•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec François Audet  :  Campagne de sociofinancement pour l'Ukraine

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 5 mai 2022 : Fin du port du masque, et itinérance chez les Autochtones

Entrevue avec François Audet  :  Campagne de sociofinancement pour l'Ukraine

Un expert appelle à réfléchir avant de donner de l'argent à l’Ukraine via United 24

Volodymyr Zlensky s'adresse à la caméra, assis dans un bureau présidentiel, avec un drapeau de l'Ukraine en arrière-plan.
Dans une vidéo de présentation sur le site United 24, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, précise que l'argent amassé sera géré par la Banque Nationale d'Ukraine. PHOTO : Capture d'écran / u24.gov.ua
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 5 mai 2022

L'Ukraine sollicite la population mondiale pour récolter des fonds afin d'être soutenue dans ses efforts militaires et la reconstruction du pays. Une plateforme de sociofinancement, United 24, a été mise en ligne pour ce faire. L'objectif de la campagne est de 600 milliards de dollars. François Audet, directeur de l'Observatoire canadien sur les crises et l'action humanitaire, met en garde ceux et celles qui voudraient donner de l'argent au pays en guerre. « Il y a un risque réel que ça serve à acheter des armes. »

Le chercheur, qui s’intéresse notamment aux nouvelles pratiques de l’humanitaire, mentionne qu’une telle initiative est assez inusitée, voire la première du genre.

« Dit simplement, pour être clair, ce n’est pas impossible que, si vous décidez de donner, vos sous soient utilisés pour tuer. Ce ne sera pas juste pour reconstruire les musées et les maisons. »

— Une citation de  François Audet, directeur de l'Observatoire canadien sur les crises et l'action humanitaire