•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Luc Dupont  : Retrait de plusieurs multinationales en Russie

Tout un matin, ICI Première.

Le message envoyé par McDo, Pepsi et Starbucks en Russie

Des gens sont assis à des tables sur la terrasse du premier restaurant McDonald's a avoir ouvert ses portes en Union soviétique en 1990, à Moscou le 21 août 2014.
De nombreux géants américains, comme McDonald's, cessent leur activités en Russie pour condamner la guerre en Ukraine. PHOTO : afp via getty images / ALEXANDER NEMENOV
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 9 mars 2022

Des géants américains, comme McDonald's, Coca-Cola, PepsiCo et Starbucks, ont annoncé tour à tour la cessation de leurs activités en Russie. Selon Luc Dupont, professeur au Département de communication de l'Université d'Ottawa, de nombreuses raisons justifient cette décision, que ce soit la responsabilité sociale de ces entreprises, la préservation de leur image ou la volonté de profiter d'une occasion marketing. Il ajoute que le geste pourrait avoir des répercussions au-delà des dollars.

Le spécialiste du marketing précise tout de même que la décision prise par McDonald’s coûtera cher à l'entreprise, car ses activités en Russie représentent 9 % de son chiffre d’affaires.

Par ailleurs, plus de 200 grandes entreprises ont déjà annoncé qu’elles suspendaient leurs activités au pays, d’après Luc Dupont. Et d’autres y songent, comme PFK, qui domine sur McDonald’s en Russie, fait-il valoir.

Luc Dupont estime que le départ des McDo, Pepsi et Starbucks aura aussi comme effet d’envoyer un message aux consommateurs russes concernant la guerre en Ukraine.

« Les étagères se vident et, soudainement, les consommateurs commencent à se poser des questions. Ils se demandent : “Qu’est-ce qu’on ne sait pas qu’on devrait savoir?” »

— Une citation de  Luc Dupoint, spécialiste en marketing