•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le bras de fer entre la Russie et l’Occident expliqué

Portrait de Vladimir Poutine assis à un bureau.
Le président Vladimir Poutine s'est adressé au peuple russe, lundi, à la télévision.PHOTO : Reuters / Sputnik / Kremlin / Alexey Nikolsky
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 22 février 2022

Le président russe, Vladimir Poutine, a reconnu formellement l'indépendance des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, deux territoires séparatistes situés à l'est de l'Ukraine. Un geste diplomatique « majeur », selon Ekaterina Piskunova, chargée de cours en science politique à l'Université de Montréal. « L'Ukraine va rejoindre l'OTAN : nous en avons les conséquences ce matin », affirme la spécialiste de la politique étrangère russe.

Ekaterina Piskunova explique pourquoi l'« otanissation » de ces deux républiques postsoviétiques peut déranger le Kremlin et le pousser à sécuriser ses frontières. Elle garde espoir que des négociations puissent mettre fin au conflit avant une déclaration de guerre officielle, afin d’éviter davantage de pertes de vies humaines.

« J’ai l'impression que les deux protagonistes, la Russie et la Maison-Blanche, ont tellement l’impression qu’elles vont perdre la face qu’elles continuent cette logique meurtrière. »

— Une citation de  Ekaterina Piskunova, spécialiste de la politique étrangère russe