•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Améliorer le système de santé sans passer par une réforme

À l'avant-plan, deux professionnels de la santé manipulent des fournitures médicales. Derrière eux, d'autres s'occupent d'un patient dans un lit d'hôpital. Tous portent des vêtements protecteurs.
En raison de la hausse des hospitalisations liées à la COVID-19, de nombreux établissements de santé doivent une fois de plus procéder à du délestage. PHOTO : Getty Images / Morsa Images
Tout un matin sur ICI Première.
Tout un matinPublié le 7 janvier 2022

Pourquoi le système de santé québécois est-il si peu performant, particulièrement en situation critique? Peut-être parce qu'on accorde plus d'importance à son contenant qu'à son contenu, selon Marie-Hélène Jobin. La professeure titulaire en gestion à HEC Montréal explique que si les annonces de réformes de structure font souvent de meilleures manchettes, il serait peut-être temps de s'intéresser aux processus internes qui assurent le bon fonctionnement d'un système de santé.

Parmi ces processus, elle donne en exemple l’expérience patient et l’ensemble des démarches en soins. Marie-Hélène Jobin ajoute que le secteur des technologies de l'information et de la communication dans le réseau de la santé souffre d’un « sous-investissement massif » depuis des années.

« Ce n’est pas normal qu’on soit complètement en pâmoison devant Clic Santé. Clic Santé marche très bien, mais c’est le b. a.-ba d’un système de service de savoir donner des rendez-vous. »

— Une citation de  Marie-Hélène Jobin, directrice associée du Pôle Santé, HEC Montréal

Durant l’entrevue, Marie-Hélène Jobin nomme des endroits dans le monde dont le Québec pourrait s’inspirer pour améliorer son réseau.