•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Marianne Plamondon : Restrictions pour les tests PCR

Tout un matin sur ICI Première.

Sans test PCR, comment justifier une absence au travail?

Des gens font la queue devant une clinique de dépistage de la COVID-19, à Montréal.
En raison de la flambée de COVID-19 causée par le variant Omicron, les autorités sanitaires québécoises redoutent une pénurie de réactifs utilisés dans les tests de dépistage et restreignent désormais l'accès aux tests PCR. PHOTO : The Canadian Press / Paul Chiasson
Tout un matin sur ICI Première.
Tout un matinPublié le 5 janvier 2022

La santé publique restreint l'accès aux tests PCR liés au dépistage de la COVID-19. Ces tests sont désormais réservés au personnel de la santé et aux gens vivant dans des milieux jugés vulnérables, comme les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Dans les circonstances, comment justifier une absence au travail si l'employeur exige une preuve de résultat de test positif à la maladie? Maxime Coutié en discute avec Marianne Plamondon, avocate spécialisée en droit du travail.

Rappelons par ailleurs que Québec a réduit la durée de l’isolement de 10 à 5 jours en cas d’infection. Les personnes qui n’ont pas d'autotest de dépistage sous la main devront s’isoler dès l’apparition de symptômes. Marianne Plamondon s'attend donc à une augmentation en flèche de l’absentéisme au travail.

Écoutez le segment pour en savoir davantage.