•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La transformation d’emploi comme solution à la pénurie de main-d’œuvre

Une affiche sur laquelle ont peut lire « fermé » et « en ligne » dans la porte d'un commerce non identifié.
L'achat en ligne est une des solutions pour contrer le manque de main-d'œuvre dans les commerces de détail selon Mia Homsy, présidente-directrice générale de l’Institut du Québec. PHOTO : Radio-Canada / Josée Ducharme
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 4 janvier 2022

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : le Québec compte 280 000 postes vacants pour 204 000 personnes au chômage. Il s'agit à la fois d'un sommet et d'un creux historique qui illustrent le problème de la pénurie de main-d'œuvre, comme le souligne Mia Homsy, présidente-directrice générale de l'Institut du Québec (IDQ). La situation ne se réglera pas d'un seul coup en 2022, mais des solutions à court terme existent, à commencer par parler de transformation plutôt que de création d'emploi lorsqu'il est question de développement économique, selon la PDG de l'IDQ.

Durant l'entrevue, Mia Homsy explique qu’il faudra aider les travailleurs et les travailleuses à acquérir des compétences spécifiques pour combler les besoins du marché.

Elle appelle également à repenser l’organisation du travail, notamment dans le commerce de détail et la restauration, en favorisant, par exemple, le commerce en ligne, et en réduisant le nombre de restaurants par habitant.