•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L'abattage des cerfs à Longueuil est la solution « la plus efficace à court terme »

Un chevreuil qui broute.
La population de cerfs est tellement surabondante que ce n’est pas possible à court terme de la ramener à un niveau qui va permettre de retrouver l’équilibre du parc, comme l'explique Louise Falcon. PHOTO : Radio-Canada
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 30 novembre 2021

La Ville de Longueuil fera finalement euthanasier les chevreuils présents en surpopulation dans le parc Michel-Chartrand. « On a pris le temps d'explorer l'ensemble des solutions possibles. [...] Il y a trop de cerfs pour espérer arriver à un équilibre sans passer par l'abattage », mentionne Louise Falcon, porte-parole de la Table de concertation sur l'équilibre écologique et la préservation du parc Michel-Chartrand, qui a rendu public son rapport à ce sujet mardi.

Même si ce moyen semble drastique, l’euthanasie permettra la mise en place d’autres moyens afin de mieux contrôler la population de cerfs, notamment la stérilisation ou la chasse contrôlée, selon Louise Falcon.

La citoyenne de Longueuil rappelle que le broutage des chevreuils était devenu problématique pour leur propre alimentation, et pour celle de nombreuses espèces.

« Que ce soit la flore ou la faune, l'impact est énorme. Il n'y a plus de sous-bois! »

— Une citation de  Louise Falcon, porte-parole, Table de concertation sur l'équilibre écologique et la préservation du parc Michel-Chartrand