•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Variants du SRAS-CoV-2 : un immunologiste explique l’échappement vaccinal

Une infirmière portant un masque et des gants prépare une dose de vaccin.
Pfizer et Moderna ont déjà annoncé qu’ils s’attaquent à la création d’une nouvelle recette de leur vaccin qui permettrait de résister au variant Omicron. PHOTO : Reuters / Emily Elconin
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 30 novembre 2021

Il existe en quelque sorte deux types de variants : les variants d'adaptation et les variants d'échappement. Les premiers sont des sprinteurs et courent vite, comme les variants Alpha et Delta. Les seconds ne courent pas vite, mais sont meilleurs dans les courses à obstacles et peuvent contourner les vaccins. C'était notamment le cas du variant Beta, découvert en Afrique du Sud en 2020, tout comme le variant Omicron, décelé la semaine dernière. « Il va falloir faire les études afin de voir si [ce dernier] court plus vite ou s'il va passer par-dessus les obstacles », explique l'immunologiste André Veillette.

Celui qui est membre de l'Institut de recherches cliniques de Montréal précise également que les vaccins sont demeurés efficaces contre le variant Beta. Il ajoute que cela n’avait pas empêché des compagnies pharmaceutiques de commencer à développer des vaccins spécifiquement pour ce variant.

Découvrez en écoutant le segment pourquoi l’immunologiste soutient qu’il est important d’accélérer l’administration de la troisième dose même si des vaccins adaptés aux différents variants seront éventuellement offerts.