•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Arrestation de jeunes Noirs à Québec : Entrevue avec Kalilou Barry

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du lundi 29 nov. 2021 : Le variant Omicron, et le congédiement de Marc Bergevin

Arrestation de jeunes Noirs à Québec : Entrevue avec Kalilou Barry

Arrestation musclée de jeunes Noirs à Québec : un témoin raconte sa version de l’histoire

Deux agents tentent d'immobiliser un jeune homme au sol, devant un véhicule de police.
Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent un policier frapper à plus d'une reprise un jeune homme cloué au sol.PHOTO : Instagram
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 29 novembre 2021

Les agissements de policiers de Québec soulèvent un tollé depuis que des images d'une arrestation musclée de jeunes issus de la diversité, survenue en fin de semaine, ont circulé sur Internet. Le Service de police de la Ville de Québec a annoncé qu'il allait procéder à une enquête interne pour faire la lumière sur ce qui s'est passé. En entrevue à Tout un matin, Kalilou Barry, ami de Pacifique Niyokwizera, une des personnes qui s'est fait violemment arrêter, livre sa version des faits.

L’histoire débute à l’heure de la fermeture des bars. Kalilou Barry raconte qu’une altercation était sur le point d’éclater, mais qu’elle a vite été maîtrisée par les agents de sécurité. Une fois tout le monde à l’extérieur de l’établissement où cela s’est produit, des policiers seraient intervenus.

Comme ils nous ont vus en groupe, je pense qu’ils ont pensé croche, car on était en train de parler avec la [sécurité]. Il n’y avait pas de bousculade, rien, affirme Kalilou Barry.

Il poursuit en relatant comment la situation se serait ensuite détériorée après qu’un policier l’a « gazé dans l'œil », selon son récit.

Après l'arrestation de son ami, Kalilou Barry mentionne qu’il l'a finalement retrouvé un peu plus tard, l'œil amoché, une fois relâché par la police.

« Quand il est arrivé, je lui ai dit : “Yo! Paci, qu’est-ce qui s’est passé?” J’ai vu son œil. Direct, j’ai commencé à "snapper". J’ai dit : “Regarde ce qu'ils lui ont fait.” »

— Une citation de  Kalilou Barry