•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec le Dr Horacio Arruda : Le rapport dévastateur de Marie Rinfret

Tout un matin, ICI Première.

Pandémie et CHSLD : le Dr Arruda se défend d’avoir trop attendu avant d’agir

Gros plan d'Horacio Arruda.
Horacio Arruda, le directeur de la santé publique du Québec.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 24 novembre 2021

Des plans d'action ont été communiqués au gouvernement dès janvier 2020 afin de protéger les centres de vie pour aînés pendant la pandémie. C'est ce qu'affirme le Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, qui ajoute que « l'enjeu est de savoir de quelle façon ces protocoles ont été mis en application ».

Horacio Arruda réagit à la publication du rapport final de la protectrice du citoyen déposé hier. Qualifié d’accablant par plusieurs observateurs, ce rapport démontre la réaction inadéquate et tardive du gouvernement québécois à la menace qui planait sur les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) dans le contexte de la pandémie.

Près de 5000 morts

Ce cafouillage a coûté la vie à près de 5000 aînés au printemps 2020.

« Ce fut un drame monumental, on le reconnaît », dit le Dr Arruda.

Il se défend en expliquant qu’on en connaissait très peu à cette époque sur ce nouveau virus. La vitesse de propagation et l’ampleur de celui-ci ont pris tout le monde par surprise, selon lui.

La prévention malmenée

Par ailleurs, le directeur national de santé publique note qu’une augmentation du budget, si faible soit-elle, pour améliorer la prévention des risques pourrait changer la donne à l’avenir.

« La prévention dans nos systèmes de santé est souvent délaissée au profit des soins dans les urgences et des soins aigus », déplore-t-il.

Convaincre les parents de faire vacciner les enfants

En deuxième partie d’entrevue, le Dr Horacio Arruda se prononce sur le début aujourd’hui de la vaccination pour les enfants québécois qui ont entre 5 ans et 11 ans. Il adresse un message aux parents qui hésitent à faire vacciner leur enfant.