•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bris de confiance envers le gouvernement : Entrevue avec le Dr Mathieu Pelletier

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 11 nov. 2021 : Hommage à Léo Major, décès de Frederik De Klerk, et mots interdits au Salon bleu

Bris de confiance envers le gouvernement : Entrevue avec le Dr Mathieu Pelletier

Projet de loi sur les médecins de famille : un geste électoraliste, selon un docteur

Une travailleuse de la santé fatiguée, vêtue d'une combinaison de protection, essuie la sueur sur son front dans une salle d'hôpital.
Le Dr Mathieu Pelletier mentionne que le discours du gouvernement du Québec est difficile à entendre après que de nombreux médecins aient donné leur « 150 % » pour faire face à la pandémie. PHOTO : Getty Images / Morsa Images
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 11 novembre 2021

Le projet de loi que déposera Québec pour forcer les médecins de famille à prendre en charge plus de patients est une pilule difficile à avaler pour plusieurs d'entre eux, particulièrement au sortir de la pandémie. « Il s'agissait juste de rebondir. Mais là, ce que je comprends, c'est qu'il y a un impératif électoral. Dans un an, une promesse ne sera pas remplie », lance le Dr Mathieu Pelletier, responsable d'un groupe de médecine familiale à Joliette.

Le Dr Pelletier reconnaît que certains omnipraticiens ont peut-être moins été en mesure d’inscrire des gens à la recherche d’un médecin de famille ces deux dernières années. Il affirme que si c’est le cas, c’est parce que beaucoup de médecins ont « donné plus de temps au front » pour lutter contre la COVID-19.

« Le gouvernement veut aller vers la confrontation. La confrontation, c’est assez rare que ça amène de bonnes choses. »

— Une citation de  Dr Mathieu Pelletier, médecin de famille