•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

« Il faut réfléchir à la vaccination obligatoire des enseignants », dit Roxane Borgès Da Silva

Une classe avec une enseignantes et des élèves, vus de dos.
Même si les enfants sont peu à risque de complications, peu de données existent sur les effets du syndrome post-COVID-19 en ce qui les concerne, rappelle Roxane Borgès Da Silva. PHOTO : iStock
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 24 septembre 2021

L'École primaire Saint-Émile, à Montréal, annonçait plus tôt cette semaine fermer temporairement ses portes en raison d'une éclosion de COVID-19. Il s'agit de la troisième école au Québec qui se voit dans l'obligation de retourner ses élèves à la maison pour cette même raison en l'espace d'une semaine. Le cas de l'École Saint-Émile en particulier relance le débat sur la vaccination obligatoire du personnel enseignant, selon Roxane Borgès Da Silva, professeure à l'École de santé publique de l'Université de Montréal.

Une enseignante serait potentiellement à l’origine de la contamination à l'école primaire située dans le quartier Rosemont. Au micro de Tout un matin, Roxane Borgès Da Silva énonce les arguments pour la vaccination des personnes travaillant auprès du public, et spécifiquement avec les enfants.