•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Crise du logement : Valérie Plante rate la cible, selon le FRAPRU

Un complexe de condos à Montréal, avec à l'avant-plan une butte de terre.
La porte-parole du FRAPRU Véronique Laflamme estime que les logements abordables annoncés seront tout de même « inabordables » pour de nombreux locataires dans le besoin. PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 23 septembre 2021

Valérie Plante promet la construction de 60 000 logements abordables dans la métropole si Projet Montréal est réélu le 7 novembre. « Une annonce qui ne répond pas aux besoins les plus urgents », soutient Véronique Laflamme, porte-parole du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Au micro de Tout un matin, elle décortique la promesse électorale formulée par la mairesse sortante et explique pourquoi ces logements sont surtout destinés à la classe moyenne.

Véronique Laflamme mentionne qu’une portion des 60 000 logements sera développée par des marchés privés. L’organisme communautaire affirme que 180 000 ménages locataires accordent toujours plus de 30 % de leur budget pour se loger à Montréal.