•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Suffisamment d'infirmières au Québec : Entrevue avec le Dr Réjean Hébert

Tout un matin, ICI Première.

Il y a assez d’infirmières au Québec, selon le Dr Réjean Hébert

Une infirmière aide un patient à se lever de son lit.
L'écart entre la masse salariale des médecins et celle des infirmières s'est creusé en l'espace de 15 ans, alors qu'il n'y en avait pas en 2006, souligne Réjean Hébert. PHOTO : getty images/istockphoto / Sushiman
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 22 septembre 2021

« Le problème, ce n'est pas qu'on n'a pas assez d'infirmières, c'est qu'elles désertent le réseau public », avance l'ancien ministre de la Santé. Il ajoute que plusieurs migrent vers le privé, alors que d'autres partent de façon prématurée à la retraite en raison d'un ras-le-bol. La raison qui les pousse à délaisser le réseau public de la santé est essentiellement la même, soit les conditions de travail difficiles. Et il en résulte un « cercle extrêmement vicieux », mentionne celui qui est aussi professeur titulaire à l'École de santé publique de l'Université de Montréal.

Durant l’entrevue, Réjean Hébert y va de quelques pistes de solution pour retenir les infirmières au public, notamment celle de l’amélioration des salaires.

Il s’avance aussi sur ce qu’il aimerait voir dans le plan que le ministre de la Santé, Christian Dubé, doit présenter jeudi pour régler la pénurie de main-d'œuvre dans le réseau public de la santé.