•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Exode des infirmières au privé : « Sortir le chéquier ne sera pas suffisant »

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 16 sept. 2021 : Les explications du Dr Arruda, et l’exode des infirmières vers le privé

Exode des infirmières au privé : « Sortir le chéquier ne sera pas suffisant »

Appel de François Legault aux infirmières : Entrevue avec Emy Coutu

Gros plan sur une infirmière, masque sous le nez, qui regarde par une fenêtre, le bras et le front appuyés sur la vitre.
Emy Couture rappelle que le manque d'infirmières dans le réseau public de la santé est décrié depuis plusieurs années. PHOTO : Getty Images / Juanmonino
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 16 septembre 2021

« Depuis que j'ai quitté le réseau public, je reprends le dessus », constate Emy Coutu, cette infirmière qui travaillait jusqu'à tout récemment à l'unité des soins intensifs de l'Hôpital Pierre-Le Gardeur. En réaction aux propos du premier ministre François Legault, elle explique pourquoi « sortir le chéquier ne sera pas suffisant » pour convaincre les infirmières démissionnaires de retrouver leur emploi dans le réseau public de la santé.

« Au privé, je suis Emy, et pas un numéro. »

— Une citation de  Emy Coutu, infirmière clinicienne

L’infirmière clinicienne parle des avantages, à son avis, de travailler pour le privé, qui vont des conditions de travail aux soins prodigués aux patients.