•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Maurice Dubé : St-Flavien vote contre la construction d'un trottoir

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du lundi 13 sept. 2021 : La pénurie de personnel à Élections Canada, et la population divisée à Saint-Flavien

Entrevue avec Maurice Dubé : St-Flavien vote contre la construction d'un trottoir

Trottoir de la discorde à Saint-Flavien : « On a pris la décision de partir »

La rue Principale à Saint-Flavien, en été.
La coroner qui a enquêté sur la mort d’Anaïs Renaud recommandait l’implantation d’un trottoir sur la rue Principale, à l’endroit où la fillette a été happée mortellement par un VUS.PHOTO : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 13 septembre 2021

Maurice Dubé et sa conjointe font partie des gens qui étaient en faveur de la construction d'un trottoir dans la rue Principale à Saint-Flavien, dans Chaudière-Appalaches. Le rejet de l'emprunt de 1,2 million de dollars par la majeure partie de la population pour réaliser ce projet les pousse aujourd'hui à quitter le village de 1600 personnes. « On ne peut pas s'identifier à ces gens », explique Maurice Dubé.

La construction d’un trottoir était la principale recommandation de la coroner dans le rapport sur le décès de la jeune Anaïs Renaud, 11 ans, victime d’un accident mortel le 1er mars 2018 après avoir été frappée par un VUS dans la rue Principale.

Selon Maurice Dubé, le projet d’emprunt pour la construction du trottoir soumis à un référendum a été « mal présenté ». On aurait pu agir autrement et ça aurait coûté moins cher, affirme celui qui habite à Saint-Flavien depuis cinq ans.