•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des livres détruits dans des écoles de l'Ontario : Le point avec Thomas Gerbet

Tout un matin, ICI Première.

Destruction de 5000 livres jugés néfastes aux Autochtones dans des écoles de l'Ontario

Tintin rencontre un Autochtone et l'appelle "Peau-Rouge".
Extrait de la bande-dessinée Tintin en Amérique, publiée en 1966.PHOTO : Éditions Casterman
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 7 septembre 2021

Des écoles de l'Ontario ont détruit près de 5000 livres jugés néfastes aux Autochtones, dont des bandes dessinées de Tintin, d'Astérix et de Lucky Luke. Certains de ces livres ont même été brûlés et enterrés lors d'une cérémonie se voulant un geste de réconciliation avec les Premières Nations, comme le rapporte le journaliste Thomas Gerbet.

Un comité a passé au crible tous les livres qui faisaient référence aux peuples autochtones dans les bibliothèques du Conseil scolaire catholique Providence, qui regroupe des écoles francophones situées dans le sud-ouest de l’Ontario. Sur 500 titres analysés, 155 œuvres ont été retirées.

Les auteurs concernés n'avaient pas été informés de cette démarche. Certains d'entre eux ont appris la nouvelle de Radio-Canada. Ils étaient tous consternés, mentionne Thomas Gerbet.