•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La pandémie et les ITSS, intimement liées

Un masque chirurgical dans un emballage de préservatif.
Un masque chirurgical dans un emballage de préservatif.PHOTO : getty images/istockphoto / icarmen13
Tout un matin sur ICI Première.
Tout un matinPublié le 19 juillet 2021

L'été, l'assouplissement des mesures sanitaires, les vaccins et les vacances sont autant de facteurs qui semblent donner un nouvel élan aux rencontres. Des spécialistes du secteur de la santé tirent cependant la sonnette d'alarme après le constat d'une hausse des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) chez les jeunes en particulier. Le Dr Réjean Thomas, spécialiste du VIH et fondateur de la Clinique médicale l'Actuel, à Montréal, confirme à Maxime Coutié que sa salle d'attente pour les consultations sans rendez-vous ne désemplit pas.

L'erreur de stratégie de se concentrer sur les symptômes plutôt que sur la prévention de l'infection, couplée à l'anxiété sans précédent constatée depuis la pandémie, a d'après lui entraîné une hausse notable des comportements à risques chez la jeune génération. « On a dit aux jeunes de mettre un masque, mais pas de mettre un condom », déplore-t-il sur nos ondes.