•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'Église doit-elle s'excuser auprès des communautés autochtones?

Un membre de la Nation Squamish, en Colombie-Britannique, vue de dos devant une église.
Un membre de la Nation Squamish, en Colombie-Britannique, se recueille pour honorer la mémoire des 215 enfants découverts dans un pensionnat de Kamloops.PHOTO : Radio-Canada / Ben Nelms
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 2 juin 2021

Des voix demandent à l'Église catholique de présenter ses excuses pour les atrocités commises envers les familles autochtones du Canada : « Je l'ai fait sur le plan local [pendant la Commission de vérité et réconciliation du Canada]. J'ai dit : "Je reconnais que votre nation a été victime de toutes sortes d'abus et d'un manque d'attention" », raconte monseigneur Gilles Lemay. Il affirme manquer de mots pour réagir à la découverte des restes de 215 enfants près d'un ancien pensionnat autochtone. Patrick Masbourian le questionne sur la déclaration de la Conférence des évêques catholiques du Canada, qui reconnaît que la découverte récente est bouleversante, sans toutefois présenter d'excuses.