•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Hausse du pourcentage de l'immunité collective : Entrevue avec Benoît Barbeau

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 26 avr. 2021 : Grève des débardeurs, et taux d'immunisation rehaussé

Hausse du pourcentage de l'immunité collective : Entrevue avec Benoît Barbeau

La difficulté d’atteindre un taux d’immunisation à 90 % contre la COVID-19

De nombreuses personnes marchent dans la même direction dans une rue.
Le débat à propos de la valeur de la vie humaine a été relancé dans la foulée de la pandémie de COVID-19.PHOTO : iStock
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 26 avril 2021

Jusqu'à maintenant, les experts avaient estimé qu'un taux de vaccination de 70 à 75 % d'une population donnée permettrait à celle-ci d'atteindre une immunité collective durable contre la COVID-19. Mais la virulence des nouveaux variants de cette maladie pourrait plutôt nécessiter un taux de 90 %. « Ce sera extrêmement difficile à atteindre », croit le professeur à l'Université du Québec à Montréal, Benoît Barbeau.

On sait, qu’au Québec, un tiers de la population a obtenu une première dose du vaccin, et l’opération à grande échelle se poursuit.

Mais l’expert en virologie Benoît Barbeau croit que la frange de la population frileuse à l’idée de se faire vacciner joue en défaveur de l’atteinte d’un taux de vaccination de 90 % au Québec.

Il ajoute qu’il faudra un jour considérer une variable inconnue dans l’établissement de ce taux en ajoutant au nombre de personnes immunisés celles qui ont contracté la COVID-19 depuis les débuts de la pandémie.