•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin, ICI Première.

Désarmer la police, ce n'est pas envoyer des policiers « à la guerre avec des tire-pois »

Publié le 13 avril 2021
Un homme est plaqué au sol par des policiers.
Un homme se fait arrêter par le SPVM lors d'une manifestation contre les mesures sanitaires à Montréal, le samedi 13 mars 2021.PHOTO : La Presse canadienne / Graham Hughes

Projet Montréal souhaite désarmer certains policiers du SPVM. La proposition a rapidement été critiquée par la Fraternité des policiers de Montréal. Au micro de Tout un matin, l'ex-inspecteur-chef de la division du crime organisé du SPVM Guy Ryan espère cependant une réflexion en profondeur : « Quatre-vingt-dix pour cent des réponses sont à des fins communautaires. Que le policier arrive armé ou non, ça ne fait pas de différence », souligne-t-il. Au cours de l'entrevue, il est également question des manifestations contre le couvre-feu et du tir d'une policière sur un jeune Afro-Américain à Minneapolis.