•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin sur ICI Première.

« Il est plus utile de prendre n'importe quel vaccin que de risquer d'attraper la COVID », dit un intensiviste

Publié le 8 avril 2021
Un pharmacien prépare une dose du vaccin AstraZeneca/Oxford COVID-19 avec une seringue dans une pharmacie en France, le 2 avril 2021.
Le vaccin AstraZeneca, développé avec l'université d'Oxford, fait l'objet de suspicions dans plusieurs pays.PHOTO : Getty Images / LOIC VENANCE

« Le constat qu'on fait, c'est qu'avec les variants et les taux de positivité, il n'y a pas d'autres façons de s'en tirer que d'inciter les gens à la vaccination », affirme le pneumologue et intensiviste Mathieu Simon. En tant que chef des soins intensifs à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, le docteur constate que le vaccin s'avère déjà très efficace, puisque les groupes de personnes qui ont reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19 ne se présentent plus à l'urgence. « [Les personnes vaccinées] font parfois des petits épisodes d'allure grippale, mais c'est rien par rapport à ce qui les a touchées lors des deux premières vagues. »

« Le vaccin fonctionne. On a malheureusement semé des doutes sur des cas pratiquement anecdotiques de thromboses pour l’AstraZeneca. Pour ce qui est des risques relatifs, il est beaucoup plus utile de prendre le vaccin, quelle que soit sa composition, que de risquer d’attraper le variant britannique, qui peut vous mettre à mal, peu importe si vous êtes vieux ou jeune. »

—  Mathieu Simon, pneumologue et intensiviste, chef des soins intensifs, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

L'intensiviste explique pourquoi chacun de nos gestes peut être lourd de conséquences en attendant que l’ensemble de la population soit vaccinée.