•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des doctorantes lancent le mouvement #papaUQAM : Entrevue avec Cato Fortin

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 6 avr. 2021 : La vaccination des enseignants, et la réouverture du Laurier BBQ

Des doctorantes lancent le mouvement #papaUQAM : Entrevue avec Cato Fortin

Travailleuses du sexe : des femmes dénoncent la partialité de l'UQAM

L'Université du Québec à Montréal, UQAM
L'Université du Québec à Montréal, UQAMPHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 6 avril 2021

Des dizaines de femmes ont posé en sous-vêtements avec le logo de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en appui à Hélène Boudreau, cette étudiante ayant publié sur OnlyFans une photo d'elle partiellement dénudée avec le logo de l'établissement d'enseignement. « On veut des excuses [pour] toute la communauté des travailleuses du sexe, et que l'UQAM s'engage dans un processus [de reconnaissance de leurs droits]. C'est sûr qu'une aide financière en période de pandémie pourrait aider à réduire leur fardeau financier. Je pense qu'il est temps que l'UQAM valorise ce travail-là », explique Cato Fortin, doctorante et instigatrice du mouvement, qui dénonce l'« hypocrisie » dont ferait preuve l'université dans ce dossier.