•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin sur ICI Première.
Tout un matin sur ICI Première.
Rattrapage du 17 févr. 2021 : Une Québécoise aux commandes sur Mars, et la réouverture des cinémas

Des masques de Medicom non conforme : Entrevue avec Guillaume Laverdure

Les masques N95 de Medicom ne font qu’à 50 % des travailleurs de la santé

Publié le 17 février 2021
Guillaume Laverdure président et chef de l’exploitation à l’échelle mondiale de Medicom, portant un masque de protection médicale dans son usine.
Guillaume Laverdure, président et chef de l’exploitation à l’échelle mondiale de Medicom.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le gouvernement du Québec a signé à la fin de janvier un contrat avec la compagnie Medicom pour produire 20 millions de masques N95. Toutefois, les établissements de santé du Québec affirment dans un article de La Presse que les N95 de la compagnie ne font qu'à une personne sur deux. Pour sa part, le chef de l'exploitation du Groupe Medicom, Guillaume Laverdure, précise que l'étanchéité, la filtration, la respirabilité et l'efficacité morphologique des N95 ont été approuvées par Santé Canada.

« Il y a tout un processus d’éducation à faire pour que les professionnels de la santé s’habituent à ce masque. Des bons conseils pour tester quel est le bon masque et pour bien le porter. »

—  Guillaume Laverdure

Guillaume Laverdure explique qu’il y a deux types de tests pour ce genre de couvre-visages. Selon lui, les tests quantitatifs utilisés par Santé Canada sont plus fiables que ceux faits par les hôpitaux ou les établissements de la santé de la province.