•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin, ICI Première.
Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 26 janv. 2021 : L'accès aux toilettes publiques et les médias dans les hôpitaux

Plaidoyer pour un meilleur accès aux hôpitaux : Entrevue avec François Cardinal

L'accès des médias aux hôpitaux est une bonne chose pour la santé publique, selon François Cardinal

Publié le 26 janvier 2021
Un médecin portant un bonnet et des gants
Un médecin dans un service de soins intensifs de à l'hôpital Circolo, à Varese, en ItaliePHOTO : Reuters / Flavio Lo Scalzo

Depuis un an, on ne compte plus les histoires de médecins épuisés et de couloirs qui débordent. Au Québec, néanmoins, très peu de médias ont accès à ce qui se passe véritablement dans les hôpitaux : « Les textes et les images frappent l'imaginaire. Ça montre la tâche du personnel soignant et que les patients ne souffrent pas juste d'une grosse grippe. Rappelez-vous : ce sont les images d'Italie qui nous ont incités à accepter les règles sanitaires contraignantes, parce que l'on comprenait enfin la réalité de cette épidémie », soutient François Cardinal, éditeur adjoint à La Presse. Son journal réclame, avec une vingtaine d'autres médias, un meilleur accès aux établissements de santé.

« On a refusé à l'équipe de La Presse d'entrer à Charles-Le Moyne, même si le patron de l'hôpital et les communications avaient dit oui et que les médecins étaient [d'accord] qu’on puisse témoigner de ce qui s’y passait. C’est véritablement une directive du gouvernement Legault qui va à l’encontre de ses messages de sensibilisation quotidiens. »

—  François Cardinal, éditeur adjoint à La Presse