•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Introduire des coyotes à Longueuil : Entrevue avec la députée Catherine Fournier

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 12 nov. 2020 : Cerfs à Longueuil, droits de scolarité à l’université et fécondation in vitro

Introduire des coyotes à Longueuil : Entrevue avec la députée Catherine Fournier

Introduire des coyotes pour contrôler la population de cerfs à Longueuil?

Un plan rapproché de coyote.
L’un des principaux prédateurs naturels du cerf de Virginie, le coyote, est à peu près absent sur la Rive-Sud de Montréal.PHOTO : Getty Images
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 12 novembre 2020

Puisque la Ville de Longueuil estime que la surpopulation des cerfs de Virginie au parc Michel-Chartrand représente un danger, une quinzaine de ces animaux seront capturés et euthanasiés jeudi. Catherine Fournier, députée indépendante de Marie-Victorin, propose une solution alternative, celle d'introduire des coyotes dans le parc pour contrôler la population de cerfs. « C'est logique si on pense à rétablir des écosystèmes naturels. [...] Le problème, c'est qu'il n'y a plus de prédateurs naturels [pour les cerfs], du moins sur la Rive-Sud de Montréal », argumente la députée, qui s'appuie sur un rapport de la Ville de Montréal.

« C’est le résultat de l’inaction sur le contrôle de la population des cerfs de Virginie qui dure depuis déjà plusieurs années. Il faut qu’on réfléchisse à long terme. Je ne pense pas que l’abattage d’animaux, de façon périodique tous les cinq ou dix ans, ce soit la solution. »

—  Catherine Fournier, députée indépendante de Marie-Victorin