•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin, ICI Première.
Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 11 nov. 2020 : Trop de chevreuils à Longueuil et l'aération dans les classes

Aération des salles de classes dans les écoles : Entrevue avec Caroline Duchaine

Écoles, maisons, bureaux : comment bien aérer pour contrer la COVID-19?

Publié le 11 novembre 2020
Une classe remplie de pupitres, sans élèves.
Comment penser la ventilation dans les salles de classe?PHOTO : CBC/Evan Mitsui

La COVID-19 est présente dans l'air. Bien que le phénomène soit déjà bien documenté, les chercheurs comprennent de mieux en mieux le comportement du virus, qui se promènerait sur de courtes distances et ne se transmettrait pas en l'absence de la personne contaminée. « Plus on apporte de l'air de l'extérieur pour diminuer les contaminants, mieux c'est », explique la professeure de microbiologie Caroline Duchaine, à qui l'on demande quel est l'effet réel d'une ventilation adéquate en temps de pandémie.

« Des fois, ce n'est pas possible [d'ouvrir les fenêtres], donc on va se tourner vers des approches, comme la filtration, qui ne vont pas régler les problèmes de qualité de l'air plus généraux, mais qui vont quand même permettre de réduire la quantité des particules dans l'air, donc de réduire la chance d'être en contact avec une particule. »

—  Caroline Duchaine, professeure de microbiologie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les bioaérosols, à l’Université Laval