•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin, ICI Première.
Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 17 juin 2020 : Retour à l'école à l'automne et la deuxième vague de COVID-19

Le plan de retour à l’école cet automne : Entrevue avec Patricia Clermont

Retour à l'école cet automne : « les parents font déjà tout ce qu'ils peuvent »

Publié le 17 juin 2020
Le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, assis durant une conférence de presse.
Le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers

« Il va falloir les écouter, les parents », dit la porte-parole du regroupement Je protège mon école publique, au lendemain de l'annonce par le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, d'un retour à l'école à temps plein cet automne. De la maternelle à la 3e secondaire, les élèves garderont le même groupe et ne changeront généralement plus de locaux. Quant aux élèves de 4e et 5e secondaire, ils pourraient – selon l'école – recevoir une journée sur deux à distance. Pour Patricia Clermont, il manque néanmoins l'annonce de ressources supplémentaires pour les élèves qui ont accumulé un retard pendant la pandémie.

« Une de nos préoccupations principales, c’est au niveau du financement. Il n’y a pas eu de financement annoncé pour l’embauche de professionnels, par exemple pour aider les élèves qui auront besoin de rattrapage. Il y a aussi le manque de locaux qui conditionnent beaucoup les décisions pour les secondaires 4 et 5. Enfin, la pénurie d’enseignants préexistante est loin d’être réglée. Ça, c’est très inquiétant pour les parents. »

—  Patricia Clermont, porte-parole du regroupement Je protège mon école publique