•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin sur ICI Première.
Tout un matin sur ICI Première.
Rattrapage du 1er juin 2020 : Le profilage racial et les effets de la distanciation chez les enfants

Deux mètres de distance chez les enfants? : Entrevue avec Jean-François Chicoine

Distancer les enfants pendant 6 mois les rendra « moins intelligents », affirme le Dr Chicoine

Publié le 1 juin 2020
Dr Jean-François Chicoine
Le Dr Jean-François Chicoine, pédiatre au CHU Sainte-Justine et professeur agrégé au département de pédiatrie de l’Université de Montréal PHOTO : Radio-Canada / Martin Ouellet

Alors que se déconfinent les garderies du Grand Montréal, des spécialistes remettent en question la distanciation de deux mètres entre les enfants. Le gouvernement songe d'ailleurs à abandonner cette contrainte lors de la rentrée scolaire de septembre 2020. Au micro de Patrick Masbourian, le pédiatre Jean-François Chicoine explique que la science a très clairement démontré les dommages collatéraux qui guettent les jeunes qui manquent de socialisation.

« Si l'on continue [d’imposer aux enfants la distanciation de] deux mètres [pendant six ou neuf mois], les enfants du Québec seront moins intelligents, moins imaginatifs, moins collaborants, moins empathiques… Ce sont les bases du développement humain. Il y a énormément de science là-dessus; on n’attend pas d’études [sur le sujet]. Un enfant a besoin d’être avec un autre enfant pour lui dire “je t’aime”, “je veux t’aider”, “je te laisse une place”. »

—  Dr Jean-François Chicoine, pédiatre au CHU Sainte-Justine et professeur agrégé au Département de pédiatrie de l’Université de Montréal