•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin, ICI Première.
Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 24 mars 2020 : Surveiller son voisin au temps de la COVID-19 et gérer son anxiété en quarantaine

Stress et anxiété en période de COVID-19 : Entrevue avec Pascale Brillon

Trois conseils pour gérer son anxiété en isolement préventif

Publié le 24 mars 2020
Concept avec un homme dans une boîte.
La psychologue Pascale Brillon confirme que l'isolement préventif suscite son lot de stress. PHOTO : getty images/istockphoto / Bulat Silvia

Chaque jour, la psychologue Pascale Brillon répond à vos questions en ces jours rythmés par la COVID-19, car cette crise sans précédent aura forcément des conséquences sur la santé mentale de nombreuses personnes. Aujourd'hui, parlons de la peur – partagée par plusieurs auditeurs – d'attraper le virus.

Question : J'ai peur d'attraper le virus. Avez-vous des trucs pour réduire le stress croissant, pour amoindrir l'anxiété en ce qui concerne ma santé?

Réponse : Premièrement, j'encourage les personnes en isolement préventif à voir ce qu'elles peuvent faire [physiquement]. On sait qu'il y a une augmentation de l'anxiété avec la quarantaine, mais on connaît aussi les effets positifs du sommeil et de l'exercice sur cette anxiété.

Deuxièmement, il y a l'hygiène émotionnelle, le réconfort. Il faut s'exposer à la légèreté. En écoutant les derniers développements, on est dans le drame, on compte les morts. Ça vaut la peine de s'exposer aussi à du réconfort, à des choses qui font rire. De plus, lorsqu'on est inquiet, il peut être efficace d'écrire ce que l'on ressent. Bref, on doit laisser l'émotion s'exprimer.

Troisièmement, on peut s'intéresser à l'aspect cognitif de ces inquiétudes pour revenir à une perspective différente. Certaines personnes ont l'impression de chercher une solution à un problème qui ne se pose pas encore. On peut se demander : est-ce que je suis en train d'entrer dans une obsession? Est-ce que je vis présentement un drame?

Lectures mentionnées en ondes :