•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Catherine McKenna victime de nombreuses menaces

Catherine McKenna sort du Palais des congrès d'Halifax.
La ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, le 27 juin 2019 à Halifax.PHOTO : La Presse canadienne / Andrew Vaughan
Publié le 10 septembre 2019

La ministre de l'Environnement du Canada, Catherine McKenna, a maintenant recours à une surveillance policière, les menaces verbales pesant sur elle étant devenues trop importantes. Récemment, alors qu'elle marchait devant un cinéma avec ses enfants, un homme lui a crié des injures tout en la traitant de « Barbie du climat ». Patrick Masbourian lui demande comment elle gère cette tempête, à l'approche de la campagne électorale fédérale et des passions que celle-ci soulèvera.

« Je parle beaucoup avec mes collègues autour du monde. C’est [le même contexte] aux États-Unis, mais aussi en Grande-Bretagne et en Allemagne. Vraiment, pour les femmes qui [luttent contre les changements climatiques], il y a quelque chose qui se passe. Elles me disent : faites attention dans votre pays. »

— Une citation de  Catherine McKenna, ministre de l'Environnement du Canada

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser