•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Faites-vous partie de la classe moyenne?

Une rue de banlieue.
Les partis politiques utilisent le concept de la «classe moyenne» pour séduire les électeurs à chaque campagne électorale. PHOTO : getty images/istockphoto / wastesoul
Publié le 10 septembre 2019

De nombreux politiciens évoqueront la classe moyenne tout au long de la campagne électorale fédérale. Toutefois, combien de Québécoises et de Québécois en font partie au juste? Patrick Masbourian reçoit Nicolas Zorn, directeur général de l'Observatoire québécois des inégalités, qui dresse ce matin un portrait détaillé de la classe moyenne d'ici.

« Lorsqu’on regarde [le revenu que les Québécois gagnent] avant les impôts, une personne seule ne doit pas avoir le même niveau de revenu pour faire partie [de la classe moyenne] qu’un plus gros ménage. Pour une personne seule, c’est entre 30 000 $ et 80 000 $. Pour un couple avec deux enfants, ça prend entre 60 000 $ et 160 000 $ [de revenu familial]. »

— Une citation de  Nicolas Zorn, directeur général de l'Observatoire québécois des inégalités

Le Québec se classe dans la moyenne de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), mais fait encore meilleure figure une fois comparé avec le reste du Canada. « La raison pour laquelle le Québec a une plus grande classe moyenne, c’est parce qu’il y a plus de redistributions, précise Nicolas Zorn. Il y a davantage de transferts et d’impôts qui sont payés. »

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser