•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les océans pourraient devenir l'ennemi de l'humain en quelques décennies

Tout un matin, ICI Première.
Audio fil du vendredi 30 août 2019

Les océans pourraient devenir l'ennemi de l'humain en quelques décennies

L'avenir des océans : Entrevue avec Ursule Boyer-Villemaire

Alors que la Floride se prépare à l’arrivée de l’ouragan Dorian, la saison des tempêtes tropicales est particulièrement hâtive cette année,
Alors que la Floride se prépare à l’arrivée de l’ouragan Dorian, la saison des tempêtes tropicales est particulièrement hâtive cette année,PHOTO : Radio-Canada / CBC / Robert Short
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 30 août 2019

Si rien n'est fait pour freiner nos émissions de gaz à effet de serre, l'eau pourrait devenir le pire ennemi de l'être humain. C'est ce qu'annonce un rapport de l'ONU et du GIEC qui paraîtra officiellement fin septembre et qui est plutôt pessimiste quant à l'avenir des océans. Patrick Masbourian discute avec Ursule Boyer-Villemaire, professeure associée au Département de géographie de l'UQAM et chercheuse au Consortium ÉGIDE, qui ne semble pas étonnée par la gravité de ce constat.

« En ce qui a trait aux océans, il est clairement dit que, dans un scénario optimiste, d'ici 2100, [...] il y aura des implications importantes sur le plan des populations et des déplacements de populations. Plusieurs mégapoles sont concernées. On parle de 280 millions de personnes qui seraient déplacées. »

— Une citation de  Ursule Boyer-Villemaire, professeure associée au Département de géographie de l’UQAM