•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Vladimir Poutine ou « le syndrome du petit rikiki », selon Fred Savard

Il regarde dans la direction d'un collègue en parlant.
Fred Savard, au micro de Tout un matin (Archives)PHOTO : Radio-Canada / Martin Ouellet
Tout un matin sur ICI Première.
Tout un matinPublié le 28 février 2022

Fred Savard a passé une partie de sa fin de semaine à réfléchir à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Il se demande surtout pourquoi un « vieux dictateur à la virilité moyenâgeuse » voudrait, encore de nos jours, envahir un petit pays voisin. Le chroniqueur fait un Sigmund Freud de lui-même et conclut qu'il est nécessaire de voir plus de femmes en politique afin d'éviter de subir les conséquences de ce qu'il nomme « le syndrome du petit rikiki ».

« Depuis quelques années, on parle beaucoup de la masculinité toxique. Je sais, le concept ne fait pas encore l’unanimité, et pourtant, il le devrait, puisque ce qui se passe en Russie présentement en est probablement sa démonstration ultime. »

— Une citation de  Fred Savard