•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Duo Paul Journet et Rose-Aimée Automne T. Morin : La cigarette et l'art

Tout un matin, ICI Première.

L’interdiction de fumer sur scène, avec Paul Journet et Rose-Aimée Automne T. Morin

La main d'une personne tenant une cigarette allumée sur un fond noir.
Entre 2017 et 2019, trois théâtres de Québec ont dû payer des amendes de 500 $ pour avoir permis à des comédiens et des comédiennes de fumer sur scène. PHOTO : getty images/eyeem / Turgay Koca / EyeEm
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 10 novembre 2021

La Cour du Québec a tranché : fumer une cigarette sur une scène dans une pièce de théâtre n'est pas un geste d'expression artistique. La décision indigne le milieu théâtral et étonne également Paul Journet et Rose-Aimée Automne T. Morin.

Le chroniqueur politique à La Presse estime que le juge est allé trop loin dans son jugement en se prononçant sur ce qui est de l’art et ce qui ne l’est pas. Il rappelle que la Cour suprême avait déjà défini l’art comme tout ce qui peut raisonnablement être considéré comme de l’art.

« Imaginez Serge Gainsbourg ou René Lévesque en train de prendre une tisane. Il y a quelque chose qui manque pour la crédibilité du personnage. »

— Une citation de  Paul Journet

Pour sa part, l’autrice et chroniqueuse pense qu’il n’appartient pas au théâtre ni à aucune autre forme d’art d’empêcher la promotion du tabagisme.

« C’est absurde, parce que fumer, c’est légal, alors qu’au théâtre, on peut faire semblant de commettre des crimes, ou se mettre tout nu, ce qu’on ne peut pas faire dans un lieu public. »

— Une citation de  Rose-Aimée Automne T. Morin