•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Duo Déborah Cherenfant et Isabelle Hachey : Antidote et les examens de français

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du mardi 14 sept. 2021 : Les tests rapides de dépistage, et la qualité du français au cégep

Duo Déborah Cherenfant et Isabelle Hachey : Antidote et les examens de français

Antidote comme remède à la mauvaise qualité du français au cégep?

Session de démonstration du logiciel d'Antidote sur un écran d'ordinateur.
Le logiciel AntidotePHOTO : Radio-Canada
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 14 septembre 2021

La Fédération des cégeps suggère de permettre l'utilisation du logiciel de correction Antidote durant l'épreuve uniforme de français afin de diminuer le taux d'échec. Une solution qui ne fera pas de miracle, selon Isabelle Hachey et Déborah Cherenfant. Pour elles, le problème de la qualité du français trouve son origine bien avant le niveau collégial.

Les deux chroniqueuses sont catégoriques : il est illogique d’employer un tel logiciel dans un contexte d’évaluation.

« Le principe même de faire un examen, c’est un peu de savoir si on peut s’en sortir seul. »

—  Déborah Cherenfant

« Je pense que le fond du problème, c’est que le ministère [de l'Enseignement supérieur] est plus préoccupé par le taux de diplomation que par la qualité du français des étudiants. »

—  Isabelle Hachey

Découvrez pourquoi elles ne ferment cependant pas complètement la porte à l’usage de l’outil en classe, dans un contexte d’apprentissage.