•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les femmes racisées « exploitées » pour leur travail auprès des personnes âgées, selon un chef syndical

Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 21 avr. 2020 : Femmes racisées exploitées par le gouvernement et un journaliste à la retraite reprend du service

Les femmes racisées « exploitées » pour leur travail auprès des personnes âgées, selon un chef syndical

Travailleurs de la santé infectés par la COVID-19 : Entrevue avec Alain Croteau

Une employée de l'hôpital de Verdun.
Le Québec a continué d'accumuler les malades et les décès, dimanche.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Tout un matin, ICI Première.
Tout un matinPublié le 21 avril 2020

Alain Croteau lance un véritable cri du cœur : la population doit prendre conscience que les emplois de préposées aux bénéficiaires – dont plusieurs ont critiqué les conditions de travail peu enviables –, sont « [majoritairement] occupés par des femmes afrodescendantes, africaines et maghrébines ». Le président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal souhaite ainsi que la crise de la COVID-19 amène les Québécois à comprendre « ce que [le Québec] a fait avec les soins pour les personnes âgées ».

« Le gouvernement du Québec a gardé ses emplois les plus dégradés pour les femmes racisées. Ces femmes-là ont fait un travail merveilleux. C’est de l’exploitation pure et simple, et j’espère que quelqu’un va le rappeler à M. Legault. »

— Une citation de  Alain Croteau, président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal