•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Tout un matin, ICI Première.
Tout un matin, ICI Première.
Rattrapage du 13 avr. 2020 : La peur de contracter la COVID-19 à l'urgence et David Saint-Jacques, pro du confinement

Baisse des visites pour les infarctus et les AVC : Entrevue avec Arsène Basmadjian

Bouder l'urgence de peur de contracter la COVID-19

Publié le 13 avril 2020
Deux personnes se croisent en marchant dans un couloir d'hôpital.
Un couloir d'hôpitalPHOTO : fairfax media via getty images / Fairfax Media

Des médecins constatent que plusieurs victimes de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC) n'osent plus aller à l'urgence de peur de contracter la COVID-19. On observe une baisse d'au moins 40 % des consultations pour crise cardiaque au pays et de 80 % pour certains AVC au Québec. Au micro de Tout un matin, le président de l'Association des cardiologues du Québec nous prévient que la situation pourrait dégénérer.

« Le risque d'avoir des complications d'un événement cardiaque dépasse de loin les risques de contracter la COVID-19. Les gens prennent un risque [en ne venant pas à l'hôpital] : le risque de mortalité lié à un infarctus est globalement plus élevé que pour la COVID-19 en Amérique du Nord. »

—  Dr Arsène Basmadjian, président de l'Association des cardiologues du Québec