•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une femme venant d'accoucher de son enfant, accompagnée d'une sage-femme.
25 ans après la légalisation de leur pratique, les 300 sages-femmes du Québec ont le sentiment d'un retour dans le passé. La source de leurs inquiétudes: le projet de loi 15.PHOTO : Getty Images / ruizluquepaz
Publié le 4 novembre 2023

25 ans après la légalisation de leur pratique, les sages-femmes du Québec ont le sentiment d'un retour dans le passé. La source de leurs inquiétudes : le projet de loi 15 du ministre de la Santé, Christian Dubé. À leur avis, les changements proposés, en les plaçant de nouveau sous l'autorité des médecins, leur feraient perdre leur autonomie. Karine Mateu s'est intéressée au parcours de ces personnes qui exercent la profession de sage-femme pour comprendre leurs craintes.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser