•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec l'ancienne Première ministre du Québec, Pauline Marois

Marie-Louise sourit.
Rattrapage du 19 nov. 2022 : Pauline Marois, Caroline Néron, Fabien Cloutier et Marie-Lise Pilote

Entrevue avec l'ancienne Première ministre du Québec, Pauline Marois

Pauline Marois, porte-étendard de la laïcité québécoise

Pauline Marois dans le studio 41 de Radio-Canada.
L'ancienne première ministre du Québec Pauline MaroisPHOTO : Radio-Canada / Thomas Picotte-Lavoie
Marie-Louise sourit.
Tout peut arriverPublié le 19 novembre 2022

L'ancienne première ministre du Québec Pauline Marois s'est vu attribuer, le 9 novembre dernier, une reconnaissance internationale en vertu de son travail en faveur de la laïcité des mains de l'ex-président français François Hollande. Elle n'a pas pu confirmer si ce dernier roulait toujours en scooter, mais reconnaît que monsieur Hollande est très charmant (et très charmeur). Madame Marois y va également de sa propre définition de la laïcité, une valeur centrale de son héritage politique.

« La laïcité, c’est la neutralité de l'État; c’est le fait que l'État n’a pas à choisir entre une religion, un dogme ou un autre. Elle doit respecter ceux et celles qui pratiquent une religion, qui ont foi en quelque chose, peu importe leurs valeurs. La laïcité, c’est de promouvoir des valeurs humanistes. »

— Une citation de  Pauline Marois

L'ancienne cheffe du Parti québécois se prononce au sujet de la loi 21, du serment au roi et des événements qui ont lieu actuellement en Iran, ainsi que sur le legs de son ancien collègue René Lévesque. Elle dévoile également lequel des 15 ministères dont elle était responsable a été le plus difficile à diriger.