•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le directeur général de la Régie explique les raisons qui justifieraient cette possibilité

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 7 décembre 2022

Le directeur général de la Régie explique les raisons qui justifieraient cette possibilité

Mario Lacroix, le retard du bac brun dans Bécancour-Nicolet Yamaska

Une personne met au compost des restants d'aliments.
La collecte des matières organiques sur la rive sud pourrait se faire de façon différente qu'en Mauricie (archives). PHOTO : Getty Images / svetikd
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 7 décembre 2022

Les citoyens de Bécancour, de Nicolet et d'une vingtaine de municipalités avoisinantes pourraient disposer de leurs résidus alimentaires à l'aide de sacs conçus à cet effet mais qui se retrouveraient dans les bacs noirs à ordures plutôt que dans les bacs bruns.

La Régie intermunicipale de gestion intégrée des déchets Bécancour-Nicolet-Yamaska étudie cette possibilité, a confirmé son directeur général, Mario Lacroix, mercredi à l’émission Toujours le matin.

« On veut diminuer notre empreinte et mettre moins de camions sur les routes, alors l’option du sac dans le bac noir est intéressante. Les gaz à effet de serre, on ne peut plus faire semblant que ça n’existe pas. »

— Une citation de  Mario Lacroix, directeur général de la Régie intermunicipale de gestion intégrée des déchets Bécancour-Nicolet-Yamaska

La Régie se donne encore quelques semaines avant d’annoncer sa solution pour collecter les matières organiques.