•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

André Veillette, la covid longue n'épargne personne

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 17 août 2022

André Veillette, la covid longue n'épargne personne

Nouvelle campagne de vaccination et la COVID longue

Une affiche d'une clinique de vaccination.
Une nouvelle campagne de vaccination est lancée par le gouvernement Legault.PHOTO : Radio-Canada / Yoann Dénécé
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 17 août 2022

Le gouvernement Legault a lancé une nouvelle campagne de vaccination contre la COVID-19. Les Québécois âgés de 75 ans et plus peuvent déjà prendre rendez-vous pour obtenir une nouvelle dose de rappel contre la maladie. À partir du 22 août, ce sont les 60 ans et plus qui pourront prévoir leur dose, ainsi que les personnes vulnérables âgées de 12 à 60 ans. Enfin, dès le 29 août, tous les adultes québécois pourront se faire vacciner.

Il est maintenant recommandé de calculer les semaines au lieu du nombre de doses reçues. Si ladite dose remonte à plus de cinq mois ou si cela fait plus de trois mois qu'une personne a été infectée par la COVID-19, il est de nouveau temps d'obtenir une dose de rappel.

Des recherches sur la COVID longue

Le Dr André Veillette, immunologiste et chercheur à l’Institut de recherches cliniques de Montréal, a été nommé au sein du groupe de travail fédéral sur la COVID longue. Selon le Dr Veillette la COVID longue est un énorme problème dans le futur à la fois au niveau médical, au niveau social et au niveau économique. En entrevue à l’émission Toujours le matin, Dr Veillette explique que la Covid longue peut persister des semaines, des mois et jusqu’à des années. Il évoque aussi qu’elle serait plus fréquente chez certains groupes d’âges jeunes et chez les femmes aussi et qu’elle peut se développer seulement à la troisième infection de la COVID-19.

Le Dr Veillette croit aussi qu’il sera plus sage d’avoir une rentrée scolaire avec le port du masque si la ventilation n’est pas adéquate pour limiter les éclosions de COVID-19.