•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Travail difficile pour les préposés aux bénéficiaires

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 17 août 2022

Travail difficile pour les préposés aux bénéficiaires

La pression ne diminue pas pour les préposés aux bénéficiaires du CIUSSS MCQ

Une préposée aide un patient à circuler dans un corridor d'une résidence pour personnes âgées.
Les vacances et le manque de personnel placent les proposés aux bénéficiaires dans des situations difficiles dans les établissements de santé.PHOTO : Shutterstock / GagliardiPhotogra
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 17 août 2022

La pression est forte pour les préposés aux bénéficiaires dans le réseau de la santé en Mauricie et au Centre-du-Québec. La période de vacances et la pénurie de personnel ont des conséquences directes sur les travailleurs et les patients.

Des proches de gens hospitalisés au Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR), à Trois-Rivières, nous confirment que les soins de base ne sont pas toujours assurés par les préposés.

En entrevue à Toujours le matin, Marie-Josée Hamelin, présidente du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et des métiers du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, disait constater un taux d’absentéisme en croissance dans les centres d’hébergement et déplorait aussi que des travailleurs quittent le réseau en raison de la pression.

 Dans les CHSLD, il y a une augmentation de 13 % d’absentéisme pour d’autres raisons que la COVID , mentionnait Mme Hamelin.  La pression est tellement forte que, hier encore, une employée quittait son emploi après 12 ans. On doit toujours faire plus avec moins. 

La représentante syndicale constate qu'il y a plus d'absences chez les préposés issus du programme de formation accéléré du gouvernement.  Ils ont été mal préparés à faire face à la réalité et c’est trop pour certains , résumait Mme Hamelin.

Cette dernière espère que la fin des vacances estivales amènera un certain apaisement.