•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un autre conseil houleux  :  le maire Jean Lamarche

Toujours le matin, ICI Première
Rattrapage du mercredi 18 mai 2022

Un autre conseil houleux  :  le maire Jean Lamarche

Mardi soir houleux au conseil municipal de Trois-Rivières

Jean Lamarche assis à la table du conseil municipal derrière un micro et un ordinateur.
Le maire de Trois-Rivières, Jean LamarchePHOTO : Radio-Canada / Jean-François Fortier
Toujours le matin, ICI Première
Toujours le matinPublié le 18 mai 2022

Le ton a monté à quelques reprises mardi au cours de la séance publique du conseil municipal de Trois-Rivières, de même que lors de la plénière qui la précède. Une prise de bec entre conseillers a même obligé le maire Jean Lamarche à hausser le ton pour ramener tout le monde à l'ordre.

En entrevue à Toujours le matin, M. Lamarche a tenu à mettre en perspective certains éléments et assure que, au terme de la soirée, tout le monde était revenu à de meilleurs sentiments.

Le premier objet de discorde lors de la séance plénière concernait un tronçon de la piste cyclable du parc linéaire dont le tracé modifié avait pour effet d’éliminer un lieu de glissade fort populaire en hiver. Le ton a monté entre la conseillère du district des Rivières, Pascale Albernhe-Lahaie et le conseiller district des Forges, Alain Lafontaine.

Mme Albernhe-Lahaie déplorait avoir été mise devant le fait accompli. Pour sa part, Alain Lafontaine a reproché à sa consoeur de poser trop de questions. Un troisième conseiller, Luc Tremblay, s'en est mêlé défendant le droit de poser des questions.

 Tout le monde a monté le ton. Mme Albernhe-Lahaie a exprimé son malaise relativement aux propos de M. Lafontaine et il s’est excusé , a résumé le maire en entrevue mercredi matin. Ce dernier est intervenu pour demander à tout le monde autour de la table d’avoir des discussions respectueuses.

Carrefour 40-55

Jean Lamarche a cependant dû se défendre dans deux autres dossiers. Les conseillers Luc Tremblay et François Bélisle ont demandé au maire d’impliquer tout le conseil dans les discussions sur une nouvelle proposition de développement du parc industriel Carrefour 40-55 dont la première mouture était contestée.

 Les gens de la ville font leur travail. Je leur ai demandé d’examiner les scénarios possibles. Je ne travaille pas personnellement là-dessus présentement. Quand ce sera prêt, ils vont amener leur proposition devant le conseil , assurait le maire au micro de Marie-Claude Julien.

Eau potable

Enfin, le dernier incident de la soirée a tourné autour du dossier de l’eau potable dans le secteur Pointe-du-Lac. Le conseiller de ce district, François Bélisle, souhaitait aborder la question séance tenante, le maire préférait une discussion en privé.  On a eu droit à deux gars qui se sont crêpé le chignon. Nous avons chacun nos personnalités. On s’est parlé par la suite et on s’est entendu sur une façon de faire dans le dossier , relatait Jean Lamarche. Propos qui ont été corroborés par le conseiller Bélisle également.